Découvrir Saudemont/Son Histoire/Peter Richardson

Peter Richardson

Un Ancien de la Royal Air Force Citoyen d'Honneur de Saudemont

Pour commémorer le quarantième anniversaire de la libération, Jean-Pierre Cuvilliez et son Conseil Municipal ont voulu trouver un élément marquant pour cette journée. Après avis des Conseillers et d’un ancien de la Première Armée Française, Robert-Alexandre Basier, ils proposent de nommer Citoyen d’Honneur Peter Richardson, un ancien de la Royal Air Force.

Le 19 août 1984, après délibération du Conseil Municipal en date du 5 juillet 1984, en signe de reconnaissance, pour rendre hommage à un ancien combattant allié de la seconde guerre mondiale, Peter Richardson est nommé Citoyen d'Honneur de Saudemont.

Insigne Blanc

Peter et sa famille

Peter est né à Londres en 1922. Son père Walter, né en 1893 a été engagé dans les combats de la région d'Arras et de la Somme, dans le Middlesex Régiment et Machine Gun Corps durant la guerre 14-18. A la fin de la guerre, il sert dans The Royal Enginners, travaillant sur les chemins de fer. Sa mère Hilda May Richardson est née en 1895. Son frère aîné, Harold, né en 1920, a également servi dans la Royal Air Force depuis 1940 jusqu’en 1946, également dans la Second Tactical Air Force de la RAF en Normandie, en Belgique et en Hollande.

De son mariage en 1950 à Gwynethnée Jones du Pays de Galles, naissent deux filles Elisabeth et Gillian qui lui donnent deux petits fils Darren et Olivier fils d’Elisabeth et une petite fille Angharad fille de Gillian et Nicholas Jones. Son petit fils Olivier est actuellement cadet dans l’Air Training Corps en Angleterre, en vue d’un engagement dans la Royal Air Force. La petite fille, Angharad a été officier/cadet dans la Royal Air Force Volunter Reserve de l’Université de Cambridge Air Squadron et a volé seule. Très fière d’avoir été acceptée durant deux années, elle n’a toutefois pas choisi de devenir pilote.

Peter et l'armée

Photos d'archives de Peter RichardsonPeter RichardsonPeter s’est engagé à 18 ans dans la Home Guard en 1941. Il s’engagé dans la Royal Air Force en 1942 pour devenir Radio Observer, observer dans l’avion pour l’interception nocturne des avions ennemis. A cette époque, l’Angleterre subissait de terribles bombardements et notamment de nuit. Il se retrouve en 1943 en Ecosse sur une station radar.

Malheureusement l’examen des yeux l’a écarté du pilotage et versé dans la radio. Ce qui est curieux, c’est que dans leurs conversations, Peter et Robert Basier ont découvert une similitude extraordinaire. En 1936, Robert s’était engagé à suivre les stages de l’Aviation Populaire. Très rapidement l’examen des yeux lui a révélé qu’il avait peu de chances d’être admis dans la « chasse de l’Armée de l’Air » ! Et pour confirmer cette similitude. Robert s’est retrouvé dans les Transmissions de la Première Armée Française.

Les deux camarades en 1945

Portrait de Peter RichardsonPeter RichardsonEn 1944, il intègre le 137 Wing de la 2nd Tactical Air Force pour la radio des bombardiers Mitchell B 25, à Hartford Bridge dans le Sud de l’Angleterre. Du 15 octobre 1944, Il est à Vitry-en-Artois (France) avec l'escadrille 226. Il part en Mars 1945 avec lescadrille pour la base à Gilze Rijen en Hollande jusqu'en septembre 1945 à la dissolution de l'escadrille.

Portrait de Robert Basier Robert Basier
En septembre 1945 il est à Epinoy Octobre 1945, Il part à la base Melbroek Zaventum en Belgique avec l’escadrille 128 jusque mars 1946. De mars 1946 jusqu'en octobre 1946 avec l'escadrille 128, qui devient plus tard l'escadrille 14, il arrive à Wahn, Cologne en Allemagne (British Army of Occupation). D’octobre à décembre 1946, il retourne en Angleterre, toujours en service radio dans l’escadrille 264 à Linton-on-Ouse, Yorkshire, et finalement il est démobilisé fin décembre 1946.

Après la guerre

• 1947 à 1952 : Articled Clerk à Londres
• 1952 à 1985 : Secrétaire Général de la Société F E Weatherill Limited à Welwyn Garden City Hertfordshire. (Fabricant des Chargeuses Hydrauliques) et de plusieurs sociétés filiales.
• 1987 à 1993 : Nounou adjoint et grand-Père de sa petite fille Angharad
• 1993 à 1998 : Secrétaire Général de plusieurs sociétés.
• 1998 à ce jour : Has been man !!

Depuis la rencontre à Douai en 1945 à ce jour, la famille Richardson a adopté Saudemont lors de séjours annuel ou biannuels. Les enfants, les petits enfants sont devenus des amis des enfants et petits enfants Basier.

Cérémonie du 5 juillet 1984

Le Conseil Municipal de Saudemont au complet entoure Jean-Pierre Cuvilliez, Maire. Le secrétaire de Mairie, M Dincq lit l’acte. La salle est bien remplie d’amis, depuis que Monsieur Basier habite saudemont, en 1960. Peter Richardson et sa famille sont des habitués, en fréquentes visites.

Dans un discours, Robert Basier présente cet ancien de la RAF. Au premier rang, Peter Richardson et son épouse Lyne, ses deux filles Elisabeth et Gillian et son mari Nicolas.

Après la remise du document et d'un bouquet de fleurs à l'épouse. Les yeux de Lyne étaient bien mouillés. Un pot a été servi en Mairie et chez Monsieur et Madame Basier, on avait préparé un repas musical auquel participaient Monsieur Cuvilliez, Maire ; Monsieur Chopin, 1er adjoint et leurs épouses. Une bonne cinquantaine de personnes

A chaque visite à Saudemont, Peter fait une promenade dans le village et au retour, il commente avec un réel plaisir. En « gentleman » confirmé, il ne manque jamais une nouvelle année sans adresser à Monsieur le Maire Jean-Pierre Cuvilliez, ses meilleurs vœux à partager avec le Conseil Municipal.